Légalité et Dissidence, illustration avec la révolte de La Bounty

Qui ne connaît pas l’histoire de cette mutinerie célèbre à bord de la Bounty, vaisseau britannique commandé par un ancien officier de Cook, William Bligh, en 1789 ?

La mission de ce navire est claire : récupérer des plants d’arbre à pain de Tahiti pour les acheminer dans les colonies anglaises. Or, peu de temps après l’escale à Tahiti, l’autorité sévère mais légitime du capitaine Bligh est contestée par son premier lieutenant, Fletcher Christian, en tête des mutins. Décision est alors prise de débarquer en pleine mer, à bord d’une chaloupe, Bligh et 18 de ses hommes restés fidèles.
Bligh atteint l’île de Timor et finit par rejoindre l’Angleterre alors que Christian repart sur Tahiti puis prend la fuite vers une île, alors inconnue des cartes maritimes, Pitcairn.

Nous sommes au siècle des Lumières, à une époque où de nouvelles idéologies s’affirment face à l’ordre établi : les concepts de libertés individuelles et de philosophie remettent en question ceux de souveraineté et de religion. Pour Bligh et Christian, le devoir vis-à-vis de la loi ou de l’autorité s’oppose au droit de dissidence, ce dernier au titre de la justice et de la liberté.

Jean-Paul Cabanas, membre de l’association Arcane, vous propose une lecture originale du destin croisé de ces deux hommes du siècle des Lumières, des lumières qui ne brillaient pas nécessairement pour tous…

Show More
Top